Loading ..   Chargement ...

Association de Tourisme Equestre du Pays de Vitré
 Accueil > Randonnées
Loading ..

Prochaines randos :

10 Décembre 2017 : NOEL A VAL D'IZE - [Monique]

<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7 8  Suivants >>


Val d’Izé - Gahard09/11/2002

Après un départ manqué le samedi pour cause de météorologie soi-disant exécrable, voici notre petite équipe de 5 cavaliers qui part enfin sur les chemins Dimanche de bon matin. Vêtus pour affronter les pires intempéries, nous voici fort dépourvu quand le soleil s’en fut venu. La journée qui, d’après les experts, s’annonçait maussade fut en fait douce et agréable tant du fait de la clémence du ciel que des nombreuses rencontres faites sur le chemin : un superbe baudet du Poitou fort facétieux d’après son propriétaire, un quater horse en pleine séance de dressage au pied du ch teau de Saint Aubin et , non des moindres, un verre de muscadet qui, en ce jour soi-disant pluvieux, fut pratiquement la seule manifestation des déchaînements liquides qui devaient s’abattre sur nous. Il est à noter que, si la pluie fait fuir les cavaliers, l’eau ne les intéresse qu’à moitié mais le muscadet, lui, les fait s’arrêter et même se retourner. Si l’allure ne fut pas toujours très rapide dans les chemins parfois inondés, quelques galops bien sentis égayèrent le circuit, nous laissant le cœur ravi. Pour clôturer cette journée bien chargée, les caprices d’Idromel qui refusait de monter dans un van qui n’était pas le sien me permirent d’être présent à l’apéro et de déguster un délicieux pommeau.
N’ayant pu participer à la seconde journée, je ne pourrai vous la narrer. Mais elle fut, je présume, un parcours attrayant effectué (n’en déplaise à Monsieur Météo) à la lumière d’un soleil rayonnant.

Michel


Brame du Cerf26/10/2002

Le samedi après midi nous avons fait une balade a cheval dans le parc du Stérou . Nous y avons aperçu de nombreux cerfs qui nous regardaient avec dédain (des daims ). Le soir nous avons mangé du p té de cerf qui faisait moins le fier dans notre assiette . Après notre divin festin nous avons fait une balade avec le propriétaire en 4x4 pour tenter d’entendre le brame sacré. Dimanche, levé 7h pour 35 kms de cheval. Pendant ces 35 kms nous avons pu voir la magnifique chapelle Ste Barbe .Le camion du président n’est jamais arrivé celui d ‘Henri n’a pas eu de pot et celui de Patrick n’a pas voulu repartir.

Simon


Landes de Lanvaux21/09/2002

"-Bon Yves, tu pourrais faire un petit topo sur la rando des Landes de Lanvaux ?"
"-Oh! mais Anne-Laure va s'en faire un plaisir.........."
Donc c'est moi qui m'y colle. Comme d'hab, ça commence par un p'tit dej aux croissants chauds sur la route. Ensuite, à cheval, comme d'hab, à chaque carrefour, il y a des discussions entre les 2 guides sur la direction à prendre.
"-j'te dis qu'on est au nord !"
"-j'te dis qu'on est au sud !"
Bon ! L'important c'est qu'on ait trouvé de superbes allées dans la forêt. Les premières pour échauffer les chevaux, les autres pour se défouler. Le samedi soir p té de daguet au gîte. Mais qu'est-ce que le daguet, me direz-vous ? Eh bien fallait venir. Le dimanche, toujours la magnifique forêt, et le midi pique nique amélioré au bord de l'étang: avec punch et buffet froid préparés par l’association des cavaliers locaux. Tout cela avec une météo très favorable pour la saison.

Anne-Laure


Breizh Tour 200208/09/2002

Enfin le Départ tant attendu,
Mais nous n'arriverons pas au but,
Pierrick était en " Surcharge "
Il fallut déposer Monique et les bagages.

Après 1 heure et demie de Patience,
Nous reprîmes la route des vacances,
Direction Pointe des Espagnols,
Où nous attendait Sylvie dans son Rancho

A peine installés dans nos chambres,
Nous voyons " des Passants qui passent ",
Nous nous endormons au rythme entraînant
Des ronfleurs de 1ère Classe.
N'oublions pas les excellents cuistots,
Nos grillades étaient au top niveau.

Première Rando, il faut se lever tôt,
20 Kms dans la bruyère,
Sur la plage, quelques galops,
On pense déjà à la Pointe de la Chèvre.

36 Kms sous un soleil radieux,
Nous admirons la mer Bleu Azure,
Le paysage sublime nous rendait Heureux.
Et les hameaux de Tys aux volets bleus,
Nous projetaient dans des rêves futurs.

Les Chevaux étaient cleans,
Ils prirent un bon bol d'air pur ;
La houle de la mer finit
Par caresser leurs jambes " sûres ".

Pas de répit, il faut lever le camp avec nos camions,
Nous quittons la Presqu'île de Crozon,
Pour s 'approcher du Ménez Home.
Nous étions entourés de grands Hommes :
" L'Homme debout qui dormait en marchant "
" L'Homme qui endormait les chevaux pour faire les pansements ".

Après de beaux plongeons dans la piscine,
Nous fûmes pique-niquer sur la plage.
Il nous fallu ce repos sage,
Avant de transhumer vers Plogoff.
Des vélos, des vélos et encore, bof bof bof

Le campement fut festif,
Les jins' furent doublement Tonics,
Il fallu calmer les esprits enjoués,
Par l'harmonica d'un soir d'été.

Pointe du Raz, Pointe du Van,
Petits sentiers - Petits bobos,
Pour deux de nos chevaux,
Ce fut le retour en van.
Belles allures l'après midi,
Et le retour se fit sous la pluie.
Deux nuits à la ferme,
Dîner sous le hangar vieux,
Petits déjeûners très copieux,
Tel était le planning à l'auberge.

Il faut quitter déjà
Les poules, le chien et le chat.
Pendant que certains randonnent ,
Christian et le Team Perrier s'adonnent,
A faire avec corps et Ame pure,
Les paddocks pour nos montures.

Cela n'empêcha pas à quelques unes
De défaire les clôtures ,
Ce champs était maudit
Par Kléber et Frippon ;
Rien ne les empêcha de faire des bonds.
Quant à Gr ce et Cibelle,
Elles volèrent de leurs propres ailes.
Ce lieu était donc propice à toute orgie.

Véritable déferlement de pluie ,
Chacun se mit donc à l'abri.
Les enfants prirent possession des chambres,
Pour y rester 4 nuits durant , ensemble.

Le Repos obligé du lendemain
Est tombé à point.
Mauvais temps dès le matin,
Nous sommes allés à Audierne main dans la main.

Le Départ de Carole et Daniel
S'est fait en " veille ",
Quant à Henri et Simon
Ce fut à l'unisson.

De nouveaux randonneurs,
Yves , Gwénaëlle et Eric, nous rejoindront.
Et ce sera par une soirée de Festnoz à Mahalon.,
Que nous ferons nos 1er Pas de Danseurs.

Pour ce qui fut du lendemain,
Nous nous prélass mes dans nos lits, le matin.
Une visite à Locronan l'après midi,
Nous permis de nous dégourdir les esprits.
Ne pas oublier la blague de Françoise,
Qui rendit certains pantois.
La soirée Tarot, Belotte
Se prolongea avec beaucoup d'anecdotes.

" Les vacances à l'ATEUPEUV,
C'est trop ! ... "
Dirent les enfants en cœur..

Dernier transfert , et Voilà
Que le camion de Pierrick ne démarre pas !
Les outils sont de sortie,
Pas de chichi,
Il faut mettre les mains dans le cambouis !
Ce fut une petite bataille,
Mais rien que vaille,
Il faut appeler le Mécano,
Pour réparer le moteur de Toto !

Pas de temps à perdre,
Nous partons à cheval,
Parcourir les 29 Kms en Aval,
Visites aux Dolmens...

Rude journée
Pour tous nos cavaliers,
Mais Fête nous attend, chez le propriétaire,
Arrosé d'un sérieux verre.

Allez, 7 heure 30 , Il faut se lever.
La Torche nous attend,
Il ne faut pas perdre de temps.
Les chevaux s'éclatent alignés.
Une longue pose au déjeuner,
Pour repartir en se dandinant.
Que c'est dur la vie d'itinérant ! ! !

Une superbe Soirée,
Nous aura marqués.
Ces musiques Folkes et bretonnes,
Ne nous aurons pas laissés aphones.
La fête était de rigueur,
Et nous étions tous de " Bonne humeur " ! !

Avant le départ final,
Nous sommes allés pique-niquer à la Torche.
Pour se remémorer les escales,
Et se dire à la Peürch ...
Tous les Jeunes se sont donnés Rendez-vous,
Pour un futur Breizh' Tour.
Et encor Merci , à vous Tous,
Pour ces moments d'Amour ! ! !

Merci à ...
Pierrick, pour son Organisation
Monique, pour son Energique
Michel, pour son Humilité

Christian, pour sa Discrétion
Martine, pour sa Dynamique
Patrick, pour son Efficacité

Yves, pour sa Raison
Eric, pour sa Galvanique
Françoise, pour sa Perspicacité

Henri, pour sa Passion
Daniel, pour sa Philosophique
Bernard, pour son Intégrité

Patrice, pour sa Dévotion
Mickaël, pour sa Flegmatique
Gwénaëlle, pour sa Gaieté

Aux Ados, pour leur fougue de Jeunesse

Eliane, pour ces mots... de Tendresse.


Sainte Suzanne31/08/2002

Je précise tout de suite que je suis la personne la plus mal placée pour rendre compte ! ! ! Lisez la suite, vous allez comprendre pourquoi…
Jour1 :Réveil à 6 heures (je ne suis pas un oiseau du matin ), 7 h 30 à Val d’Izé. Nous attendons Michel qui ne parvient pas à embarquer son cheval. Arrivée à Sainte-Suzanne, au milieu d’un mariage qui part en klaxonnant comme le veut la coutume. Tous partis pour 40 km ! Très douloureux après plus de 6 mois sans monter. Bref, les paysages des deux dernières heures m’indiffèrent car articulations et derrière vivent un calvaire. A bout de nerfs, je descends de Décibelle, me demandant comment remettre ça le lendemain !
Jour 2 :Après un bon repas convivial au VVF et une nuit de sommeil trop courte, je reprends la selle les fesses enduites de Cetavlon. Merci, Monique ! Je me prépare à profiter pleinement du soleil, de l’architecture médiévale et des 25 petits km. Mais dans le chemin de ronde, Décibelle fait la folle, dérape et bascule dans le petit chemin en contrebas. Bilan : retour au bercail pour les Saint-Paul ; vétérinaire et points de suture pour l’animal ; radio aux urgences et entorse pour la cavalière. Merci à Michel ( qui a réussi à embarquer sa bête en utilisant des ruses de sioux ) car son calme et ses conseils ont évité une de mes crises d’hystérie. Voilà, je vous avais prévenus. J’ai quand même repéré deux petits chevaux. L’un est très lent et s’appelle « Immobilité ! ». L’autre fracasse les tympans à coups de hennissements retentissants chaque fois qu’il entrevoit un congénère .

Carine


Lac de Guerledan13/07/2002

Sentant que le soleil avait l'intention de montrer durablement son nez, six participants arrivèrent au gîte le vendredi 12 vers 18 h. Le septième les rejoignit le samedi soir après avoir évacué toute obligation. Ce week-end les ravirent à souhait. Soleil à gogo, chemins variés et paysages sublimes, gîte d'un luxe inouï, restaurant aux plats succulents, chevaux calmes mais énergiques. La montée très difficile de ???? dans le camion d'Elisabeth vint troubler une sérénité retrouvée.
Propos entendus : « Monique, c'est quoi ce long machin qui marque le rythme, à droite et à gauche, des jambes de Kléber ?» « Il ne faut pas mettre de jument devant Kléber ! » « Non, non ! Arrête de trottiner, Karim. Monique, tu peux monter Karim un petit moment ? » « Loïc, ton cheval vient de botter ma Duchesse, tu pourrais faire attention ! » « François, démonter une clôture, c'est un boulot d'homme ou de femme ? » « Je t'assure François, après avoir mangé tes frites et la moitié de celles de ta mère tu peux manger les miennes ! » « Jean-Luc, quand tu veux fumer, tu passes le dernier. » « Mais si je reconnais, on est passé par-là l'an dernier »
Pour finir, apprenez chers adhérents qu'il y a maintenant un lieu de pèlerinage dédié à Saint-Maignan Président sur le tour du barrage de Guerlédan. Pierrick et d'autres sont allés voir l'endroit de la chute de l'an dernier. « Dis, Pierrick, pourquoi t'es tout vert ? »

Béatrice


Fougères - Rando de nuit29/06/2002

Après un repas convivial devant un bon feu de cheminée, Yves invite les cavaliers à préparer leurs montures pour de nouvelles aventures nocturnes. Equipés de gilets fluorescents et de lampes, nous voilà partis dans l'inconnu. Nous pénéttrons dans les sous-bois, guidés par les vers luisants venus pour l'occasion. Plus facile de se perdre dans cette grande forêt que de se repérer sur une carte en pleine nuit. Heureusement que Nathalie, la régionale de l'étape, connaît bien le coin et nous indique le bon itinéraire (avec l'aide de Yves le guide, bien entendu !) On éteint les lampes, on ne parle plus, on écoute le silence et regarde l'obscurité : pas très rassurant pour les cavaliers mais les chevaux restent imperturbables. 1 h 30 : retour au gîte après 2 h 30 d'émotions. Le lendemain, départ 10 h . Petite rando pour être rentré à 13 h pour la finale BRESIL-Allemagne, et il ne fallait pas râter le début (n'est-ce pas Christian et Thomas) ! ! !

Anne


Fougères29/06/2002

Monique est à la pointe de la technologie équine. En effet, elle a doté Kléber, son Haflinger-locomotive, d'un système de chasse-mouche ventral téléscopique. Bon, trêve de plaisanterie ! ! Cette randonnée était très nature. Nous n'avons pratiquement pas fait de route. Le balisage, fait de ronds oranges peints sur les arbres, était parfois difficile à suivre à cause de la grande tempête de 1999 qui a fait tomber pas mal d'arbres. Sinon les sentiers étaient sympas et nous avons pu remplir nos poumons d'air non pollué. Le gîte était assez rustique. Nous avons mangé dehors le midi et on a fait des grillades le soir. Il y avait une rando le soir mais je n'ai pas pu la faire. Et bienvenue à Kléber et Kusko.

Valentin


Langon01/06/2002

Nous étions 9 à partager ce beau moment en campagne. Enfants et adultes s’étaient rassemblés pour pratiquer cette même passion du cheval. Pour Pierrick, petite sieste au bord de l’eau après un bon pique-nique. Le soleil était bien sûr au rendez-vous. Les galops dans les champs, Ah, ça ! ! c’était super. Le soir, nous étions 11 bien accueillis dans un magnifique petit gîte avec repas compris, bien sûr dehors sur la terrasse. Après un bon gros sommeil, matin ensoleillé et tonique. Moi, je montais Rêveur. Allez, c’est reparti !

Chloé - 11 ans


Chateaubourg26/05/2002

Seulement 5 cavaliers et 1 attelage de l’ATEPV. Nous déplorons cette faible participation des membres de l’ATEPV à cette bonne journée bien organisée par un bon groupe de Gentils Organisateurs. 34 Kms de beaux chemins épargnés par la pluie. Allez-y plus nombreux lors de la prochaine édition, vous ne serez pas déçu.


St Pierre en Vaux (49)18/05/2002

1er jour: On est arrivé au gîte, tout le monde s'est installé puis on a mangé.
Juste après, le groupe était parti pour 3H de rando ; au bout de 6Km, le groupe s'est divisé en deux ( le groupe de Yves et celui de Pierrick avec ses "IMMOBILITE" ) .Et à la fin les 2 groupes se sont réunis . L'ambiance était sympa, le soir tout le monde avait l'air content
2ème jour: Journée très fatigante mais agréable avec 40Km nos randonneurs sont fatigués ! Le soir grande animation fouèe avec Henri ,acharné pendant 1/2H sur sa p te de 2 Kilos; il doit reprendre sa douche! Après une heure d'attente (l'heure de l'apéro) la p te a gonflé; ensuite c'est mon tour et celui de Catherine d'aplatir la p te et de la couper pour faire les fouées. Une fois les fouées cuites ont peut passer à table ! A la fin du repas Daniel sort son accordéon et là tout le monde se met à danser ,vers 1H Hervé se met à danser du rock sur de la musique Bretonne ou Irlandaise ! L'ambiance était super et résultat tout le monde couché à 2H !!
3ème et dernier jour Le départ est tardif .Henri et Simon nous ont quitté dans la matinée avec leur vieux camion et Pierrick et Monique ne sont pas partis avec nous . La journée était belle ,tout le monde s'est arrêté pour voir la démonstrations de la boule Fort (jeu de boule qui roule sur un sol et qui n'est pas ronde ) et personne des hommes du groupe n'a fait "Fanny".
PS: le merveilleux dans cette rando ce sont les panneaux "interdit à tout véhicule à moteur" et les arrètés municipaux dans ces super chemins!

Quentin - 12 ans


Pays de Galles 08/05/2002

« La Randonnée des Welsh Cookies » - 9 Participants
Eh oui ! on a fort bien mangé. Petits déjeuners copieux = céréales, œufs, bacon, champignons, saucisses, tomates et beans bien sûr avec thé, café, lait , beurre et multiples confitures.
Et chaque soir un plantureux dîner à prendre des kilos, sans parler du thé à chaque retour, avant même de déseller, thé avec g teaux maisons les trop fameux « welsh cookies », succès assuré et tant pis pour les retardataires .
Tout cela en marge d’une petite semaine très réussie : quatre jours à cheval , un accueil chaleureux, des chevaux solides, des paysages de petites montagnes magnifiques et grandioses… on en a pris plein les yeux et on attend les photos pour être sûr de n’avoir pas rêvé.
Dès le Vendredi soir, un vieux randonneur expérimenté n’hésitait pas à reconnaître « sa plus intéressante et exceptionnelle journée de cheval » opinion unanime dans le groupe.
Groupe homogène et solidaire, ambiance très sympa, état d’esprit au beau fixe, comme la météo.
Simplement deux mots en direction de Pierrick, maître organisateur égal à lui-même : « Bravo et Merci ». Si faute de place, je n’avais droit qu’à un seul mot à lui dire, ce serait « encore »...

Hubert


Bois du Thay13/04/2002

Deuxième rendez-vous MAYENNAIS ...

8 cavaliers, 2 accompagnatrices, temps froid mais clément.

Samedi matin, vous aviez dit rando ? ……..Et c’est l ‘école……..mais la
recherche du nord, « ça c’est de l’orientation !
Exercice à pied sur le terrain…….Contre tout pronostique, les filles
sont brillantes et le trio Yves, Jean-Luc et Henry très sportifs !
Retour au chalet, et pique-nique royal.

Samedi après-midi, ballade libre dans le bois, quel formidable
labyrinthe de sentiers !

Samedi soir apéro, et dîner avec les « TRECKEURS » .

Nuit calme et réparatrice aux chalets (pas de ronflements excessifs).

Petit déjeuner, une des 2 cafetières est un peu chargée, Yves ou
Jean-Luc ? L’enquête est en cours.

En selle pour un magnifique tour du mont « Rochard », 35Kms de chemins
creux, de perspectives, de panoramas. Quoi ? des chemins interdits aux
motos et aux 4X4……Une petite pointe de jalousie dans le staff de
l’ATEPV ! ! !

Ambiance garantie quand Yves et Pierrick nous font une lecture de carte
personnalisée. Quelques hésitations dans le bois puis retour au
paddock.
Une petite provocation d’Henry devant la marée chaussée avec son
véhicule de collection puis c’est le départ avec regret pour le retour, les
yeux pleins de monts et de vallées verdoyantes.

La petite Mayennaise

Lucie


Presqu’île de Rhuys 30/03/2002

Une certaine malchance féminine plane sur cette rando : Monique, les côtes et Elisabeth, les vertèbres. L’hôpital de Vitré ne chôme pas avec l’ATEPV. Ensuite, désertion du couple Gauffre. L’organisateur, Eric s’arrache les cheveux.
Enfin 6 au départ. Le jeunot du président a fait bonne impression : il sait obéir à son maître… marcher…arrêter… obéissance…immobilité… La question s’est posée de savoir si ce cheval ne fumait pas la moquette la nuit : PEACE AND LOVE…
Passons à la chevauchée : soleil, végétation magnifique, paysages magiques, plages du bord de mer et du golfe, dégustation d’huîtres. Découverte du dialecte de notre président vis à vis de ses chers moutons « les mouts mouts ». Gîte et demi-pension « la Pierre bleue » digne d’un grand hôtel parisien. Logique, l’organisateur en est un… Monique a pu utiliser la terrasse pour le bronzage, le couchage pour la sieste et le site pour la marche thérapeutique… Conclusion 6 à l’arrivée ( vu la malchance de la gente féminine, j’avais peur d’y passer ! Merci Uli ! ).
Bon rétablissement à ces dames et bon débourrage pour les petits nouveaux.

Guénaelle


Origné17/03/2002

SENSATIONS D'ORIGNE

En ce jour de la Saint Patrice
Je me suis offert ce caprice:
Une balade à Origné
J'en avais tant rêvé!
Mais je ne peux m'empêcher
D'avoir une pensée pour Monique..
(Mon manager de basket, étant petite..)

Les débuts ont été rythmés
Par ce tracteur déferlant !
Caillus n'a pas aimé
Encore moins Duchesse: glissant...

Emprunter des chemins de hallage
Pour y découvrir de superbes Demeures,
Marcher, trotter, galoper au rythme du bocage
Tel était le programme durant ces heures

Un déjeuner copieux
A calmé les fringales
De certains cavaliers joyeux.
Quelques pas entraînés
Dans la campagne des mayennais
Et nous sommes repartis à califourchon
Sur nos sympathiques canassons
Pour une longue balade...

Ah, j'oubliai:
Le passage du gué
M'aurait pu être fatale
J'ai failli à la baignade
Mais Caillus m'a emportée
Fort, courageux et adorable.

Une journée très agréable
Parmi des cavaliers fort appréciables
Je tiens à féliciter l'accueil organisé et chaleureux
Des mayennais bien Heureux!

Eliane.

<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7 8  Suivants >>